Les bandes dessinées Point de Contact CLIQUEZ, SIGNALEZ ! CLIQUEZ, SIGNALEZ !
grooming

QUESTIONS A CHRISTIAN AGHROUM

Christian Aghroum

Christian AGHROUM
Ancien commissaire divisionnaire de police et chef de l’OCLCTIC,
expert auprès d’Interpol , du Conseil de l’Europe et membre honoraire de l’association Point de Contact.

Qu’évoque pour vous cette bande-dessinée ?
« Le grooming décrit une situation tirée de faits réels. Le solliciteur se fait passer pour qui il n’est pas pour attirer le mineur vers une pratique en ligne ou un rendez-vous physique. Cette infraction pénale a des conséquences tragiques (abus sexuels, viols de mineurs,…) aux répercussions à long terme (perte de confiance en soi, dépression, troubles du sommeil…).
L‘objectif de la bande dessinée proposée par pointdecontact.net est clair : sensibiliser les plus jeunes et leur entourage (parents, grand-parents, fratrie, enseignants, éducateurs…). Elle rappelle les bons réflexes : stopper toute discussion en ligne dès lors qu’elle met mal à l’aise, ne jamais accepter d’aller seul à un rendez vous avec une personne jusqu’alors inconnue, signaler les échanges et contenus inappropriés et tout particulièrement à caractère sexuel sur le site www.pointdecontact.net.
Au delà de ces conseils, cette bande dessinée permet d’engager la discussion avec les mineurs et de leur rappeler combien internet demeure un environnement à risques. Un jeune non avisé peut être piégé par un pédophile qui aura pris l’apparence d’un autre jeune ou celle d’une personne supposée de confiance.
La sensibilisation des plus jeunes et de leur environnement est une nécessité à l’égard de la lutte contre les atteintes sexuelles à l’encontre des mineurs. La bande dessinée, médium dorénavant partagé par toutes les générations, est – à n’en pas douter – un moyen efficace de renforcer cette sensibilisation. »

Selon-vous, le signalement en ligne est-il un outil efficace pour lutter contre ces phénomènes ?
« Signaler en ligne tout abus, utiliser le site de signalement de Point de Contact pour alerter d’un doute, est un moyen efficace de lutter contre les cas de grooming. Signaler est un acte volontaire et citoyen : il s’agit d’aider à l’identification de cybercriminels en l’occurence de cyber pédophiles mais aussi celles des victimes qui n’auraient pas encore été identifiées, leur venir en aide et enfin protéger des victimes potentielles. Chacun est un maillon de cette chaîne vertueuse de protection.
Le signalement en ligne opéré par Point de Contact agit comme un filtre et renvoie, aux services de police et gendarmerie via la plateforme de signalement institutionnelle Pharos, les cas duement identifiés, qualifiés juridiquement, analysés. Parallèlement, Point de Contact entreprend les démarches auprès des prestataires techniques afin d’obtenir le retrait du contenu manifestement illégal. Cette complémentarité entre signalements, retraits de contenus illégaux, poursuite pénale à caractère international assure une lutte coordonnée et d’une efficacité reconnue. Le signalement en ligne permet un « ratissage » le plus large possible.Un véritable partenariat public-privé s’instaure ainsi dans le cadre d’une lutte nécessaire comprise par tous.
Autant d’éléments qui confirment l’efficacité du signalement en ligne et se confondent avec son mode d’utilisation simple, accessible à tous, facilement communicable à des mineurs et à leur environnement. »

Quels conseils donneriez-vous à une victime ou témoin de grooming ?
« 1. La sensibilisation est la première étape indispensable dans une démarche de limitation/évitement de la sollicitation des mineurs en ligne. Les contes pour enfants évoquent ogres et « méchants loups » en vue de prévenir des dangers à l’extérieur de la maison. Le « méchant loup » (ou l’ogre) est celui qui menace l’enfant dans son intégrité physique. Il est l’interprétation symbolique du voleur d’enfant, du prédateur sexuel, du pédophile.
Cette approche mérite une adaptation moderne. Le méchant loup ne vit plus dans les forêts profondes mais dans l’obscurité des réseaux sociaux. Il ne se déguise pas en « mère-grand » mais se cache derrière une image tout aussi familière et rassurante, celle d’un autre enfant, d’un adulte bienveillant. L’anonymat et la massification des contacts favorisent l’agression du « méchant loup » moderne.

2. Faites preuve de bon sens, rappelez vous que l’inconnu sur les réseaux sociaux peut être un ogre ! L’utilisation de logiciels de contrôle parental renforce la prévention.

3. En termes simples, ne laissez pas vos enfants découvrir seuls les outils de communication modernes. Accompagnez-les en ce sens ! Etes-vous sur(e) que votre enfant a l’âge requis pour utiliser ces outils ? Le smartphone, la tablette, l’ordinateur ne sont pas des « baby sitters » mais des outils à double tranchant. Leur caractère pédagogique et ludique peut rapidement s’effacer devant leur dangerosité. La formation gratuite proposée par Point de Contact vous aidera en la matière ».

BASE LEGALE

Le grooming est la sollicitation d’enfants à des fins sexuelles en ligne.  C’est la situation dans laquelle un adulte prend contact, via un moyen de communication, avec un enfant de moins de 15 ans dans le seul but d’obtenir des avantages sexuels ou de commettre un abus à son encontre.

Article 227-22-1 du Code pénal https://www.legifrance.gouv.fr/codes/article_lc/LEGIARTI000043409180

A VOS AGENDAS

SEXTING

Manon envoie une photo

Date de sortie lundi 31 mai 2021

SEXTORSION

Jules se filme en ligne

Date de sortie mercredi 2 juin 2021

Remerciements à Pedro Junior illustration – www.pedro-junior.com

Christian AGHROUM pour sa contribution

Facebook – Twitter – Google pour leur soutien à la diffusion de ces contenus

Avec le soutien financier de la DG Justice (Rigths, Equality and Citizenship (REC) Programme) de l’Union européenne, dans le cadre du projet Click@ble – Make children able to “click” free from cyber sexual violence

Com_europe