Les bandes dessinées Point de Contact CLIQUEZ, SIGNALEZ ! CLIQUEZ, SIGNALEZ !
sextorsion

QUESTIONS A NIKOLETA LYDAKI SIMANTIRI

Nikoleta LYDAKI SIMANTIRI
Juriste à Point de Contact

Qu’évoque pour vous cette bande-dessinée ?
« La bande dessinée explique parfaitement le passage d’une situation de flirt à une situation de victimisation. Les jeunes sont souvent intrigués d’utiliser les applis de rencontre ou les réseaux sociaux pour s’amuser, parler à d’autres personnes ou faire une rencontre amoureuse. Contactés par des personnes qui semblent intéressées par leur profil, les enfants envoient leurs contenus intimes à ces personnes qu’ils ne connaissent pas pour les engager dans une discussion, pour attirer la curiosité, pour explorer leur sexualité. Cependant, cette bande dessinée rappelle les risques d’une telle rencontre en ligne qui peut mener à l’exploitation sexuelle, au chantage. Le prédateur demande souvent que le visage soit visible sur le contenu intime pour faciliter ou aggraver le chantage. La bande dessinée montre comment un adolescent, confiant en lui et désiré pendant une rencontre amoureuse, se sent d’un coup vulnérable et utilisé. Ce n’est pas de sa faute s’il est victime de chantage sexuel, il faut juste être conscient des risques liés à une rencontre en ligne et savoir comment se protéger. »

Selon-vous, le signalement en ligne est-il un outil efficace pour lutter contre ces phénomènes ?
« Le signalement peut protéger à la fois l’enfant victime et d’autres victimes potentielles. En ce qui concerne l’enfant victime, un signalement contribue à mettre fin à la situation de chantage car, en notifiant les autorités compétentes et les plateformes d’internet d’une activité suspecte, elles s’en chargent et peuvent la faire cesser. De plus, si le contenu intime a finalement été publié sur Internet, celui-ci pourra être retiré. Quant aux autres enfants, ils ne sont plus exposés à ce type de violences par le prédateur en question. »

Quels conseils donneriez-vous à une personne victime ou témoin de sextorsion ?

« Premier conseil : ne pas céder au chantage. Lorsque la victime donne suite au chantage par l’envoi d’argent ou d’autres contenus intimes, celle-ci souhaite et pense mettre fin à la situation de sextorsion. Pourtant, rien ne lui donne la certitude que les contenus ne seront pas diffusés sur Internet, ni que l’agresseur cessera de lui demander d’autres faveurs monétaires ou sexuelles. Or, l’agresseur souvent en demande davantage. Son objectif n’est ni de réaliser sa menace ni de l’arrêter. La situation de sextorsion ne s’arrête qu’avec un signalement.

Deuxième conseil : ne pas hésiter à signaler. Je conseillerais aux victimes de parler à une personne de confiance/appeler une ligne d’écoute comme le 3018 ou le 119, et de signaler la situation à Point de Contact ou au portail gouvernemental de signalement. Des personnes compétentes, sans aucune intention de juger, d’accuser ou de stigmatiser l’enfant, sont habituées à traiter ce type de cas tous les jours et à trouver des solutions.

Troisième conseil : réfléchir avant de partager. Éviter d’envoyer des contenus intimes en ligne parce que nous ne pouvons simplement pas exiger le respect et la confiance d’une personne qui nous reste inconnue. Que ce soit une personne bienveillante ou malveillante, il est possible de regretter tout simplement le partage d’un contenu intime. Il ne faut pas oublier qu’une fois notre image partagée en ligne, nous perdons le contrôle sur elle. Je conseillerais donc à toute personne, enfants et adultes, de ne pas donner ce contrôle aux autres. Mon image, mon corps m’appartiennent. »

BASE LEGALE

La sextorsion, est une forme de chantage sexuel en ligne consistant à faire chanter une victime en la menaçant de révéler ses contenus à caractère sexuel (images/vidéos autoproduites, enregistrées par l’agresseur) en vue d’obtenir des faveurs sexuelles, de l’argent ou tout autre avantage.

222-33 II du Code pénal (lorsque l’objectif est d’obtenir des faveurs sexuels) https://www.legifrance.gouv.fr/codes/article_lc/LEGIARTI000037289662/

312-10 Code pénal relatif au chantage (lorsque l’objectif est d’obtenir des faveurs monétaires ou autre) https://www.legifrance.gouv.fr/codes/article_lc/LEGIARTI000006418180/

312-1 du Code pénal relatif à l’extorsion (lorsque l’objectif est d’obtenir des faveurs monétaires ou autre) https://www.legifrance.gouv.fr/codes/article_lc/LEGIARTI000006418160/

RETROUVEZ L'ENSEMBLE DE NOS BD

INCESTE

inceste

SEXTORSION

GROOMING

SEXTORSION

Remerciements à Pedro Junior illustration – www.pedro-junior.com

Nikoleta Lydaki Simantiri pour sa contribution

Facebook – Twitter – Google pour leur soutien à la diffusion de ces contenus

Avec le soutien financier de la DG Justice (Rigths, Equality and Citizenship (REC) Programme) de l’Union européenne, dans le cadre du projet Click@ble – Make children able to “click” free from cyber sexual violence

Com_europe